COMMENT FAIRE FACE A L’HURRICANE SANDY A NEW YORK (fin)

LA SITUATION A L’HOPITAL BELLEVUE SE DETERIORE

Apres avoir appris la fermeture de l’Hopital Uiversitaire de New York (NYU) situe quelques metress apres Bellevue, nous apprenions qu’un generateur avait ete endommage dans le sous sol de Bellevue

Les deux hopitaux situes tous les deux le long de la riviere EAST souffrirent des dommages crees par l’inondation de leurs sous-sols.

A Bellevue les conditions s’ggraverent:

  • le generateut fonctionnait mal
  • la lumiere deja minimaliste devenait vraiment insuffisante
  • les machines a perfuser dysfonctionnaient
  • l’eau se mit a manquer dans les sanitaires
  • le froid sevissait dans le service, et sans doute dans l’hopital en son entier

Finalement les equipes deciderent l’evacuation des patients alites, et ne pouvant se mobiliser, vers d’autres hopitaux deja surcharges

Puis les patients pouvant marcher et etre autonomes furent prier de partir apres avoiur signe une decharge

Pour ma part, mes medecins me sachant egalement medecin, ils me proposerent de partir en assumant moi meme les injections bi- quotidiennes en attendant la reouverture du centre ambulatoire.de Bellevue.

comme les autres patients, ayant reuni mon bagage, je descendis les 15 etages par l’escalier et fut mise dans un taxi

via dowmtown ou se trouvait mon building.

 

La je retrouvais mes doormen, beaucoup de residents entrant ou sortant avec des valises et , enfin, E.T. que le manager avait ete chercher en montant les 21 etages et avait ramenee dans le hall , avec sa cage.

Le lobby etait sombre, humide et froid. Les gens emmitoufles dans des couvertures, echangeaient entre eux.

Le doorman m’avait prepare une couverture et je m’appretais a passer la nuit dans le hall du building. Des jeunes gens me proposerent d’occuper leur appartement au 2e etage. J’acceptais volontiers. Eux-memes etaient loges dans un hotel a upperwest.

Je suis restee 3 nuit dans leur appartement maus il faisait cruellement froid. Je naviguais chez eux avec une lampe de poche.

Finalement , comme beaucoup des residents restes dans le building, je decidais d’essayer de trouver un hotel a midtown

Je me rendis au Novotel. Par chance le marathon de NY avait ete annule et des touristes avaient annules leur reservation. Je restais la une huitaine e jours avec E.T., beneficiant de l’eau chaude, de l’electricite et du chauffage.

Ensuite je pus recuperer mon appartement, la commission de securite ayant donne son aval pour la mise en route des circuits electriques et des ascenseurs.

Je ne pus recuperer telephone et internet que quelques jours apres.

L’hopital Bellevue eut une reouverture retardee, ce qui m’obligea a me rendre au Metropolitain Hopital a deux reprises. Cet hopital se trouve a l’est et au nord, juste avant le Bronx.

Mon aventure se terminait….J’avais fait connaissance avec beaucoup de residents du building. De telles situations nous rapproche et une solidarite s’etait etablie entre nous. elle perdure toujours. Nous nou sommes retrouves tous pour un welcome back autour d’un repas texan et nous allons feter ensemble le pere Noel et les cadeaux de l’arbre de noel .C’est tres chouette et chaleureux. C’est la magie des Etats-Unis….et de cette solidarite particuliere de New york.

Malheureusement beaucoup de gens dans le New Jersey et dans l’etat de New york sont encore plonges dans cette situation de detresse: pas de communication a part les equipes de secours, maisons detruites, vivant dans le froid et dans la detresse des quartiers detruits…..

les degats sont tres lourds. les aides continuent a etre attendues et du cote des assurances et du cote du gouvernement.

A ce jour et depuis peu..on ne parle plus des sinistres. ils sont toujours la, mais l’actualite a mis le focus sur d’autres sujets….

Esperons qu’ils ne seront pas oublies…..

Les qurtiers proches de mon building, downtown, sont toujours sinistres. Leurs sous-sol sont vides peu a peu de l’eau qui les avait envahis. Les postes n’ont toujourss pas de telephones et fax dans le quartier.

Le quartier de Sea port, un peu plus haut et cote Est, est toujours sinistre. Toutes les boutiques et centres commerciaux sont fermes, de meme les restaurants . Les immeubles sont prives d’electricite.

Un compatriote qui vit la a ete informe qu’il lui faudrait attendre un mois de plus pour recuperer son appartement

La solidarite continue, egalement du cote du consulat Francais.

Ainsi va la vie.. et elle va si vite a New york que deja ceux qui sont sortis de la detresse sont passes a autre chose :arbres de Noel ,  Santa Claus, cadeaux. actualite economique et recherche d’un emploi..etc..

 

je vous remercie de laisser vos commentaires , remarques et quesitons. je vous remercie de votre attention

 

 

 

 

1 Comment

  1. That’s a wise answer to a tircky question

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*