LA REUSSITE DE BREANNA ou comment Breanna a reussi a affirmer sa vie et sa difference.

LA REUSSITE DE BREANNA NOUS EST racontee PAR LE DOCTEUR COSGROVE, PRESIDENT DE LA CLINIQUE DE CLEVELAND

, A la suite d’un accident vecu par sa mere pendant sa grossesse Breanna, est nee sans jambe et un seul bras.

Nous. qui avons nos quatre pattes (deux bras et deux jambes) avons du mal a comprendre que Breanna est nee comme ca. Nous projetons sur elle nos peurs et nos deuils et avons tendance a la plaindre comme si  » elle avait » perdu » deux jambes et un bras »

Mais Breanna n’a jamais rien perdu. Elle est simplement nee comme ca.

Elle est nee aussi avec d’autres difficultes : un « trou’ dans le cerveau et un autre dans le coeur. Un trou, parce que c’est comme ca qu’elle en parle.

La vie a gagne.Elle est bien vivante, c’est une fillette degourdie, elle remporte de belles victoires : une medaille olympique au Jimi Flowers Traininc Center, Colorado spring. Elle nage tres vite, en se servant de son torse. « comme un dauphin » dit le docteur Cosgrove.

Quand on lui demande ce qu’elle veut faire plus tard elle repond  » medecin ». Elle veut soigner, elle veut aider a son tour. Soigner des enfants comme elle, ou bien , en faisant de la recherche en medecine, trouver un medicament qui guerira les enfants atteints de cancer.

Elle est heureuse, elle vient d’etre elue major des enfants de sa promotion et elue pour representer le conseil de son ecole.

N’est ce pas une magnifique reussite de la puissance de la vie, de l’amour et de l’intelligence et de Breanna et de tous ceux qui l’entourent, y compris ses parents qui l’aiment , continuent a l’aimer et dont l’amour resplendit sur la vie de Breanna comme un tutelaire gardien.

j’ai vu des enfants sembblables lors de mes voyages en Indes. ils vivent heureux, sont acceptes, et se deplacent avec une vitesse etonnante…Je me souviens d’une petite fille, rencontree dans un parc a Bombay, riant de ma surprise car elle arrivait devant moi  » par le sol » , en rampant avec une habilete etonnante , son tres beau visage tourne vers moi, riait de ma surprise. Je la ressentais aussi entiere que moi, simplement differente.

Nous avons tous besoin de grandir moralement, nous n’avons pas fini notre croissance morale et nos habitudes de discrimination sont un signe de notre manque d’evolution et de notre necessite de croitre, de grandir, de grandir en intelligence et capacite d’amour.

 

 

 

ADRESSE A MONSIEUR LE MAIRE DE PARIS:

Monsieur le Maire, j’admire beaucoup ;a beaute de notre capitale, ses beaux monuments si bien entretenus. Je partage les plaisirs des berges de la Seine quand je viens en France. La joliesse et l’elegance des nouveaux bus qui permettent de voyager confortablement dans la ville m’enchantent.

Monsieur le Maire, je souhaiterais voir, comme a New York, des autobus spacieux qui accueillent les personnes se deplacant en fauteuils roulants. Ces personnes sont accueillies comme des humains a oart entiere, aucun regard particulier ne l